thé_noir_chine_keemun

Un cadre magnifique pour un thé d’exception

 

Le thé noir Qimen (祁门) plus connu sous sa dénomination occidentale Keemun est un thé noir provenant de la province de l’Anhui en Chine. Il est produit dans le comté de Qimen au sud-ouest de la Montagne Jaune (Huang Shan 黄山). Cette région est très connue en Chine pour la beauté de ses paysages qui ont inspirés les poètes, peintres et philosophe chinois, bien-sur tous amateurs de thé!

Les feuilles sont minces et procurent une liqueur rouge aux arômes pyrogénés et de fruits mûres. Le goût est doux à légèrement astringent selon le grade.

Historique

 

L’histoire du thé Keemun est relativement courte car il commence seulement à être produit à partir de 1875 suite au succès du Lapsang Souchon dans les monts Wuyi. Témoin du succès du Lapsang Souchon, Yu Gan Chen , l’ancien gouverneur de la ville Wuyishan dans le Fujian, apporta secrètement le savoir faire dans la ville de Keemun. Il était en effet persuadé que les producteurs produisant un excellent thé vert local (le Huang Shan Mao Feng) seraient capable de produire un thé noir de qualité équivalente au Lapsang Souchong. Le climat de la Montagne Jaune étant favorable, il ne restait qu’à maîtriser la technique de fermentation. La tentative de Yu Gan Chen fut couronné de succès car le Keemun gagna en popularité en Chine et mieux encore, il fut rapidement exporté en Angleterre où il fut incorporé dans les mélanges composant le thé anglais pour le petit-déjeuner. Le Keemun est encore de nos jours l’un des constituants majeurs des blends composant nos thés noirs de qualités en Europe.

 

Popularité et qualité

 

Le thé Keemun a obtenu une médaille d’or à l’exposition universelle de Panama en 1915. A partir de cette date il a reçu de nombreux prix ou honneurs divers, notamment des présidents chinois Deng Xiao Ping et Jiang Ze Min. Il figure aujourd’hui dans la liste des dix meilleurs thés chinois. Le thé Keemun est considéré en Europe comme l’un des meilleurs thés noirs au monde avec le Darjeeling et le thé noir du Sri Lanka. En Chine, il est moins consommé que le thé vert mais ceci est actuellement en train de changer et il semble que le thé noir y devient peu à peu une mode même si les quantité consommées restent dérisoires face au thé vert.

Le Keemun est classé en 10 grades en fonction de la forme des feuilles, de leur couleur, leur intégrité, couleur, arômes et goûts de la liqueur. De la plus haute à la plus basse qualité, les grades sont réparties comme suit: Hao Ya A (豪芽A, littéralement bourgeon de luxe A), Hao Ya B (豪芽B, littéralement bourgeon de luxe B), Teming (特茗, littéralement: qualité spéciale), puis grades 1 à 7.

thé_noir_chine_keemun_tasse